Baromètre DJEPVA sur la jeunesse Le vote, première forme de participation à la vie publique des jeunes

Publié le par

Mots-clés : citoyennete ; jeunesse jeunesse education à la citoyenneté citoyennete

Envoyer par mail

L’élection présidentielle demeure un moment de la vie démocratique important auquel les jeunes continuent de vouloir participer, même si d’autres formes sont aussi plébiscitées. Cette tendance déjà démontrée dans les travaux de l’INJEP se confirme pour 2017.

Près de trois quarts de l’ensemble des jeunes de moins de 30 ans (72 %) confirment leur intention de vote au premier tour de l’élection présidentielle (cf. graphique 1). Toutefois, 1 jeune sur 10 déclare ne pas être inscrit sur les listes électorales. Pour l’ensemble des jeunes, le vote apparaît également comme la première forme de participation pour contribuer à ce que les choses changent, pour presque 30 % des jeunes (contre 40 % pour l’ensemble de la population) alors que l’adhésion à un parti politique reste une forme très marginale (3 %) (cf. graphique 2). Les premières causes de l’abstention sont d’abord idéologiques : absence d’adhésion à un candidat (23 %), aucun effet attendu de l’élection sur la vie quotidienne (20 %), mécontentement à l’égard des partis politiques (12 %)