La cartographie sociale

Publié le par la Délégation à la vie associative et à l’éducation populaire

Mots-clés : Territoire citoyennete méthodologie Quartiers du Monde sociologie

Envoyer par mail

La cartographie sociale est une méthodologie qui permet de représenter le territoire à partir de nos visions individuelles, les relations qui s’y tissent, sa complexité, dessiner nos représentations pour construire un savoir collectif, diagnostiquer, argumenter, proposer

Origine et montage de l’outil ou de la méthodologie

La méthodologie de cartographie sociale trouve son origine dans les démarches d’éducation populaire latino-américaine (recherche-action, Théâtre de l’Opprimé, etc.). Elle nous a été transmise par nos collègues colombiens, qui l’utilisent dans leur travail avec les habitants de quartiers populaires de Bogota, en tant qu’outil de formation politique et organisationnel.

En quoi cet outil s’inscrit-il dans une démarche d’éducation populaire ?

La cartographie sociale vise à la construction de savoirs collectifs par et pour les habitants d’un territoire donné, afin qu’ils se forment et se positionnent en tant qu’acteurs de la transformation sociale

Objectifs généraux et opérationnels.

- Dans le domaine de la participation, c’est l’esprit dans lequel on utilise les outils qui prime, plus que les techniques en soi... En cela, il est essentiel de souligner que la cartographie sociale n’est pas un instrument de récolte d’informations destinées à être utilisées par d’autres (professionnels, institutions), mais un processus de formation-action des habitants par et pour eux-mêmes, en tant qu’acteurs de leur territoire, acteurs d’un changement social.

- La cartographie sociale s’appuie sur le principe de territorialité, c’est-à-dire le territoire vu par un regard complexe, comme un espace de relations.

- Elle permet le dialogue, l’écoute, la négociation entre différents types d’acteurs ; elle permet de valoriser les savoirs individuels et de construire des savoirs collectifs, elle oblige à expliciter l’implicite. À partir de là, la cartographie sociale peut servir à réaliser des diagnostics, des recherches, mais elle peut permettre également la prospective, en construisant une vision du futur, pour proposer et planifier. Cela toujours dans un objectif d’action transformatrice du territoire.

Descriptif

La cartographie sociale est un processus qui se déroule à travers du temps et de nombreuses activités, telles que des parcours territoriaux, la rencontre et l’interview d’acteurs du territoire, des ateliers de cartographie qui sont le « cœur » du processus.

Lors d’un atelier de cartographie sociale, le modérateur qui, au début du processus, prépare le guide de questions, est celui qui interroge le groupe et facilite la participation. Quant au rapporteur, il est chargé de noter la mémoire orale et visuelle de l’atelier afin de procéder à son analyse et à la capitalisation du processus.

Lors d’un processus, selon les intérêts des participants et les réalités du territoire, on pourra faire des cartes thématiques : environnement, santé, culture, économie et emploi, éducation, logement, relations hommes-femmes, relations intergénérationnelles, relations interculturelles, etc.

De la même façon, on pourra réaliser des cartes temporelles :
- Cartes du présent : faire un diagnostic
- Cartes du passé : connaître les changements
- Cartes du futur : planifier, s’organiser, proposer

... Et varier les échelles en faisant des cartes de la structure, du quartier, des relations entre quartiers limitrophes, de la ville, etc.

Enfin, on pourra convier différents types d’acteurs du territoire afin de croiser les regards que chacun porte sur le même territoire et sur les relations qui s’y tissent.

Quelques exemples de processus, en France et à l’étranger :

- Réalisation d’un atelier de cartographie sociale entre des jeunes, des élus d’un conseil de quartier et des techniciens de la municipalité, ce qui a permis d’établir pour la première fois un dialogue entre ces différentes catégories d’acteurs.
- Atelier de cartographie sociale entre différents professionnels d’un bailleur HLM, afin de dégager des pistes de travail communes à l’équipe.
- Réalisation de cartographies sociales facilitées par un groupe de jeunes auprès des habitants d’un quartier pour construire une proposition d’aménagement d’une place publique laissée en friche et la présenter à la mairie d’arrondissement.
- Réalisation de cartographies dans un quartier en processus de réhabilitation afin de développer une consultation des habitants sur leurs attentes par rapport au nouveau quartier.

Contact :
Alice Carré
Responsable de projets
Courriel : alice.carre@quartiersdumonde.org