Aménagement du territoire & Développement durable

Paris désignée Ville capitale européenne de l’innovation

La Commission européenne a décerné à Paris le prix de la "iCapitale" 2017 saluant notamment le projet "Réinventer Paris" qui « invite des équipes interdisciplinaires à soumettre des projets urbains innovants pour transformer plusieurs sites souterrains de Paris ».
C’est à l’occasion du World Summit à Lisbonne que la ville lumière s’est vu décerner ce prix de l’innovation.

Économie & Emploi

30 NOVEMBRE / EUROPE/ EDAYPARIS

Le Mouvement Européen – France, Le Taurillon et Toute l’Europe suivent pour vous le European Business Day, événement européen majeur organisé à Paris le 30 novembre prochain.

Accès rapide

Société & Citoyenneté

EUROPE : 28 novembre 2017 à Marseille Seminaire Territoires après 2020

Le Commissariat général à l’égalité des territoires, le Président de Régions de France et le Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur organisent un séminaire sur les financements régionaux européens : « L’Union européenne au cœur des territoires : les perspectives pour l’après 2020 » qui se déroulera le mardi 28 novembre 2017 à la Villa Méditerranée à Marseille, en présence notamment de Renaud Muselier.

Accès rapide

Solidarité

Championnat de foot de l’Intégration et de la Solidarité

Un championnat de foot 5 accueillera chaque samedi des équipes composées de joueurs migrants et de joueurs franciliens les après-midis de chaque samedi à partir du 30 septembre 2017.

Les chiffres clés 2014 de la population légale

Publié le par Service Observatoire départemental

Mots-clés : Observatoire

Envoyer par mail

Quelles sont les dynamiques démographiques en Seine-Saint-Denis ? Voici une étude sur les facteurs d’évolution démographique de la population séquano-dionysienne.

Le Département met à disposition de ses partenaires deux documents présentant les dernières données démographiques sur la Seine-Saint-Denis dans son contexte régional (ces publications s’appuient sur la diffusion le 31 décembre 2013 par l’INSEE des chiffres des populations légales applicables à partir du 1er janvier 2014, après validation par décret n° 2013-1289 du 27 décembre 2013) , avec une comparaison des tendances démographiques 1999-2006 et 2006-2011.
Les populations légales 2014 correspondent au résultat du recensement au 1er janvier 2011. La « population totale » sert notamment de référence pour le calcul des dotations aux communes.

- Le document « Populations légales 2014 : tendances et facteurs d’évolution démographique » présente une analyse générale de l’évolution démographique francilienne et de ses facteurs. Les graphiques, cartes et tableaux permettent d’apprécier ces chiffres à l’échelle des départements franciliens et des 40 communes de Seine-Saint-Denis.

- Le document « Populations légales 2014 et facteurs de la croissance démographique – fiches communales et intercommunales » propose une fiche détaillée d’une page par entité géographique (commune et intercommunalité), avec une comparaison historique et des éléments sur la structure de la population.

Quelles sont les dynamiques démographiques en Seine-Saint-Denis ?

Au 1er janvier 2011, la Seine-Saint-Denis comptait 1.529.928 habitants, au 3ème rang des départements franciliens et au 6ème rang national.
Après une période 1999-2006 de forte croissance (+1,13 % par an), notre département connait depuis un certain ralentissement. La Seine-Saint-Denis a néanmoins gagné 38.000 habitants entre 2006 et 2011, grâce à une croissance annuelle de +0,51 %.

Cette croissance repose sur deux facteurs aux dynamiques différentes :

- un solde naturel très excédentaire, avec par exemple 28.362 naissances pour 8.334 décès en 2011. Sur la période récente, la Seine-Saint-Denis représente 30 % de l’excédent naturel du territoire de la future Métropole du Grand Paris ;

- un solde migratoire négatif qui s’aggrave : la Seine-Saint-Denis a perdu 12.200 habitants par an entre 2006 et 2011 du fait des migrations résidentielles. Cela correspond à 43 % du déficit migratoire du territoire de la future Métropole du Grand Paris.

Le ralentissement de la croissance démographique s’opère de façon variée selon les communes séquano-dyonisienne entre 2006 et 2011, variant de -0,5 % à Tremblay-en-France à +3,55 % au Bourget. L’ouest et la corne sud-est du département apparaissent comme les espaces les plus dynamiques, Saint-Denis devançant notamment Montreuil depuis 2011 dans la hiérarchie urbaine de la Seine-Saint-Denis.
Malgré un solde naturel positif dans les 40 communes, 7 d’entre-elles perdent des habitants. Le solde migratoire, positif pour seulement 6 communes, s’impose comme le facteur déterminant de la dynamique démographique.
 

Pour en savoir plus, consultez la page Observatoire

Connectez-vous pour accéder à l'ensemble des documents du centre de ressources partenaires