Aménagement du territoire & Développement durable

Rapport annuel 2016 sur la qualité du service public d’assainissement

Ce document a pour vocation de porter à la connaissance du public, usagers et partenaires, les informations relatives à l’assainissement sur le territoire séquano-dionysien. Il présente et permet de suivre l’activité du service départemental d’assainissement et affine ainsi la compréhension des enjeux de la protection et du respect de l’environnement.

Économie & Emploi

AAP FSE Développer les projets de coordination et d’animation de l’offre en faveur de l’nsertion et L’ESS

Coordination et animation de l’offre départementale en faveur de l’insertion par l’activité économique

Le présent appel à projets vise à sélectionner les structures qui mettront en oeuvre les opérations relevant du dispositif « Coordination et animation de l’offre départementale en faveur de l’insertion par l’activité économique ».

Date limite de dépôt : 6 mai 2017

Accès rapide

Société & Citoyenneté

21 septembre 2017 : Journée internationale de la Paix

Monsieur Stéphane TROUSSEL, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
&
Monsieur Abdel SADI, Vice-président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, en charge de la Coopération Décentralisée et de la Culture de la Paix

ont le plaisir de vous convier aux initiatives pour la Paix et la non-violence en Seine-Saint-Denis du 21 septembre au 2 octobre 2017.

Accès rapide

Solidarité

Championnat de foot de l’Intégration et de la Solidarité

Un championnat de foot 5 accueillera chaque samedi des équipes composées de joueurs migrants et de joueurs franciliens les après-midis de chaque samedi à partir du 30 septembre 2017.

Lire et faire lire

Publié le par la Délégation à la vie associative et à l’éducation populaire

Mots-clés : action éducative Fédération des oeuvres laïques FOL méthodologie Lutte contre l’illétrisme Soutien scolaire

Envoyer par mail

Des retraités engagés dans la lutte contre l’illettrisme.
La Fédération des Oeuvres Laïques 93 a mis en place depuis plusieurs années le projet "lire et faire lire". Le bilan de l’action 2006 montre comment, à travers la mobilisation de bénévoles, leur formation, la construction de partenariats, etc. c’est toute une démarche associative qui est engagée

Présentation du projet.

Ce projet départemental concerne un nombre important d’enfants en difficultés scolaires et vise plusieurs objectifs :

- Prévenir l’illettrisme dès l’enfance par une action complémentaire de l’école basée sur la dynamisation et le développement des solidarités locales et intergénérationnelles
- Sensibiliser l’enfant à la dimension ludique et au plaisir que recèle le livre.
- Mettre en œuvre une action d’utilité sociale sur le temps périscolaire selon un principe de gratuité.
- Créer les conditions à l’échelle d’un territoire pour construire des passerelles entre les associations, les bénévoles, les écoles, les communes et la FOL.

Déroulement du projet

Le projet "Lire et faire lire" s’adresse aux enfants scolarisés en classe de maternelle grande section, CP, CE1, CE2. Les groupes sont constitués de trois à cinq participants, inscrits du démarrage de l’activité jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Les séances sont animées par des bénévoles retraités ou en pré-retraite et se déroulent au sein de l’école sur le temps périscolaire. En effet, la disponibilité plus importante des personnes retraitées est propice à l’instauration d’un contact privilégié avec l’enfant.

D’autre part, le caractère non professionnel des animations inscrit clairement les lectures en complément du temps passé en classe. Conformément à notre objectif de prévention de l’illettrisme, ce travail s’appuie sur le plaisir lié aux livres et, de fait, la familiarisation avec la langue écrite.

Le caractère intergénérationnel de ce projet contribue activement à tisser un lien local entre des habitants dont les différences d’âge se caractérise souvent par l’absence d’espace communs propres à des échanges de savoir (ici le plaisir de lire).

Organisation et mise en oeuvre du projet

La FOL 93 assure l’animation du réseau, la coordination et le suivi des bénévoles, facteurs essentiels pour le développement et la réussite des lectures.
L’acte solidaire et la mobilisation des habitants répondant à un appel diffusé régulièrement dans des médias locaux et nationaux constituent un autre facteur important.

Notre action consiste a initier une dynamique autour de ce projet en coordonnant son développement ainsi qu’en assurant l’interface entre ses différents acteurs. Plusieurs phases caractérisent la méthode mise en place pour ce projet :

Recensement des appels

Un n°indigo a été mis à disposition par France Telecom. Chaque appel de retraité souhaitant manifester son intérêt pour le projet est routé sur la FOL ou l’UDAF départemental. Les personnes téléphonent afin de se renseigner ou de nous signifier directement leur souhait d’être lecteur. Le permanent de la FOL les informe alors de façon plus précise des objectifs et enjeux du projet et recueille leurs coordonnées.

Envoi de la charte « Lire et faire lire »

Chaque appel reçu fait l’objet d’un envoi de documentation. Celle-ci se constitue d’une charte nationale, n’ayant pas valeur contractuelle mais informative, constituée de deux volets précisant chacun le rôle des acteurs du projet. Le premier volet définit la place occupée par l’école et les équipes éducatives. Le second volet concerne l’engagement des intervenants lecteurs et le déroulement des animations.

Croisement de réseaux et étude du territoire départemental

La FOL 93 développe le projet « Lire et faire lire » sur l’ensemble du département de Seine-Saint-Denis. Plusieurs critères prévalent à la mise en place de lectures :
- La répartition géographique des appels de bénévoles et écoles volontaires. Par son travail de développement, de coordination et de suivi, notre structure peut rapidement initier des ateliers lectures lorsqu’émerge sur un même territoire des demandes provenant de retraités et de structures scolaires.
- En lien avec notre objectif de prévention de l’illettrisme, nous avons fait le choix de repérer des lieux nous apparaissant comme prioritaires du fait du public accueilli. Nous entendons par prioritaire le fait que, malgré l’absence éventuelle de demandes émanant des écoles ou de propositions provenant des bénévoles, nous mettons des moyens spécifiques en œuvre (envoi d’information, prises de contact) afin de développer « Lire et faire lire » sur ces communes. Nous privilégions ainsi les écoles situées en zone d’Education Prioritaire.

Les bénévoles

Parce que les nouveaux bénévoles appréhendaient de se trouver face un groupe d’enfants, nous leur avons systèmatiquement proposé d’assister à une intervention d’un bénévole plus ancien pour prendre la mesure d’une séance de lecture et pour construire, à leur tour, leurs interventions.
Inscrit dans une démarche d’éducation populaire, cette proposition a permis de les rassurer tant en contribuant à la mise en contact avec d’autres bénévoles. Les espaces d’échanges mis en place (formations, rencontres départementales, bilans) ont permis de continuer la dynamique du réseau de bénévoles. Nous constatons que de plus en plus de bénévoles s’investissent au delà de leur simple lecture, notamment à la promotion du dispositif, à l’accompagnement des nouveaux bénévoles et encore à la rédaction d’un bulletin trimestriel.

Les bénévoles prennent de plus en plus l’initiative de rencontrer des directeurs d’écoles ou des personnels de municipalités pour promouvoir le projet. Certains sont relais sur les villes et coordonne à la fois le réseau de bénévoles et diffusent l’informations.

Nous proposons toujours de nouvelles formations en direction plus particulièrement des anciens bénévoles pour continuer à les outiller de manière continue.

Toujours dans le souci de faire participer les bénévoles au développement du projet, nous avons participé avec eux à quelques manifestations (Rencontres régionales Lire & faire lire, Salon de l’Education, Salon de la Littérature de jeunesse)

L’apport des lectures sur les enfants continue de faire apparaître une évolution positive concernant la relation au livre et le plaisir lié au langage et à l’écrit, mais aussi dans le comportement social et affectif de certains d’entres eux.

Le projet en chiffres :

- 65 bénévoles lecteurs sont intervenus
- 450 enfants environ ont suivi des lectures hebdomadaires dans le cadre des ateliers
- 21 écoles et un centre social sont partenaires du projet.
- 12 Ecoles ont poursuivi leurs inscription dans le dispositif, 6 ont arrêté et 9 écoles + un centre social se sont inscrits dans celui-ci.
- Le projet est implanté dans 15 communes du département
- Cette année une dizaine de bénévoles ont arrété les lectures et une vingtaine de nouveaux se sont investis dans le projet.

Connectez-vous pour accéder à l'ensemble des documents du centre de ressources partenaires