Aménagement du territoire & Développement durable

Dossier d’organisation de la viabilité hivernale - DOVH

Anticipation, mobilisation et sécurité,

Chaque année à l’entrée de l’hiver, le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis édite son Dossier d’Organisation de la Viabilité Hivernale - DOVH

Économie & Emploi

30 NOVEMBRE / EUROPE/ EDAYPARIS

Le Mouvement Européen – France, Le Taurillon et Toute l’Europe suivent pour vous le European Business Day, événement européen majeur organisé à Paris le 30 novembre prochain.

Accès rapide

Société & Citoyenneté

12 au 15 décembre 2017 : Semaine Citoyenneté européenne

Le réseau Citoyens Actifs et la Mairie d’Aulnay-sous-Bois vous invitent au Forum "Citoyens Européens"
Samedi 16 décembre à partir de 9h30
sur le site Espace réception Pierre Peugeot
25 Boulevard André Citroën
93600 Aulnay-sous-Bois.

Accès rapide

Solidarité

Championnat de foot de l’Intégration et de la Solidarité

Un championnat de foot 5 accueillera chaque samedi des équipes composées de joueurs migrants et de joueurs franciliens les après-midis de chaque samedi à partir du 30 septembre 2017.

Octobre 2016 : Film "BEL AIR" des Eclaireurs Français ( 1960)

Publié le par la Délégation à la vie associative et à l’éducation populaire

Mots-clés : archives action culturelle PAJEP

Envoyer par mail
Présentation par Jean Michel Company, fils du réalisateur du film et Janik Pikula, membre de l’association Scoutisme, Patrimoine et Collections.
L’Histoire tumultueuse des Eclaireurs Français est peu connue par rapport à celle d’autres mouvements scouts. A ce jour, il n’existe pas de fonds déposés d’archives concernant ce mouvement, ce qui rend difficile son étude.
Créée le 27 octobre 1911, la même année que les Eclaireurs de France (EDF.) et les Eclaireurs.Un ionistes de France (EUF.), l’association des Eclaireurs Français (EF) était à l’origine une
section de la Ligue d’éducation nationale (LEN) du baron Pierre de Coubertin. La création de deux mouvements laïques de scoutisme la même année, est due à l’inimitié entre Nicolas Benoit
et Pierre de Coubertin, et également à leur mésentente sur ce que devait être le projet pédagogique du futur mouvement. Pierre de Coubertin jugeait la méthode trop « anglo-saxonne » et voulait faire un scoutisme « à la française » alors que Nicolas Benoit souhaitait appliquer la méthode intégrale telle quelle était proposée par Baden-Powel.

Voir le film

Bel-Air

Connectez-vous pour accéder à l'ensemble des documents du centre de ressources partenaires