A la reconquête de la "Vieille-Mer"...

Publié le par Service Coopération territoriale

Mots-clés : Assainissement eau insertion urbaine

Afin que ce cours d’eau soit découvert et réintégré dans le tissu urbain des villes qu’il traverse...

Depuis une vingtaine d’années, le Conseil départemental de Seine Saint Denis a pour ambition de redonner toute sa place à la Vieille-Mer sur son territoire. Ce cours d’eau de près de 7 km de long a été artificialisé durant la seconde moitié du XXe siècle et recouvert sur la quasi-intégralité de son linéaire.

Sa reconquête offre l’opportunité de requalifier les quartiers traversés par le cours d’eau, de réintroduire un support de biodiversité sur ce territoire et d’offrir aux habitant.e.s un cadre de vie amélioré et un paysage nouveau.

Initialement pensé comme d’un seul tenant et consistant en une seule opération de découverture d’un collecteur, le projet a évolué en lien avec des aménagements prévus ou des secteurs visés par de grandes mutations urbaines.
Ainsi – et les dernières études ont été menées dans cet esprit – il s’agit de saisir les opportunités foncières ou d’aménagement pour décliner la réintégration du cours d’eau dans le tissu urbain en partenariat avec les différentes collectivités compétentes.

En conséquence, la reconquête de la Vieille-Mer s’est traduite par de nombreuses études, tout d’abord de faisabilité puis plus opérationnelles, sur des tronçons pour lesquelles des opportunités d’aménagement existaient. Dans ce cadre, la Direction de l’Eau et de l’Assainissement du Département s’est associée au Syndicat Interdépartemental d’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP), propriétaire du collecteur actuel, aux différents services de Plaine Commune compétents sur les questions d’aménagement, d’écologie urbaine, d’eau et d’assainissement et à la Ville de Dugny.

À ce jour, 3 séquences (zones) ont fait l’objet d’une attention particulière, parce que s’inscrivant dans des volontés partagées des collectivités de mettre en œuvre des projets concrets.
- Une première séquence couvre les trois premiers kilomètres du cours d’eau et parcourt d’est en ouest le Parc Georges Valbon.
- Une seconde séquence traverse le quartier Floréal-Saussaie-Courtille à Saint-Denis.
- Enfin, une troisième séquence s’intéresse à la valorisation de la confluence de la Vieille-Mer avec la Seine à Saint-Denis.
En 2019, des études portant sur l’alimentation du cours d’eau, la caractérisation de l’ambition écologique du projet et les modalités de franchissement des voies ferrées du T11 express ont permis de préciser la définition de la première séquence. La prochaine étape qui devrait voir le jour en 2020 est le lancement d’une mission de maitrise d’œuvre sur ce secteur avec comme objectif l’achèvement des travaux à l’horizon 2024.

Enfin, et pour s’assurer de la cohérence de l’ensemble des projets à envisager pour ce cours d’eau, une étude du programme de travail partenarial de l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR) s’intéresse à l’intégration urbaine de la Vieille-Mer sur son territoire.

JPEG - 182.1 ko (Esquisse poiriers)

Pour plus d’informations :
Ronan Quillien : rquillien@seinesaintdenis.fr
Responsable du Bureau de Liaison avec l’Aménagement et l’Urbanisme
Direction de l’Eau et de l’Assainissement