Septembre 2016 - Adoption d’un plan Mobilités durables 2016-2020

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

En route vers l’avenir pour améliorer et transformer les routes départementales et créer des voies cyclables.

En adoptant un plan Mobilités durables pour la période 2016-2020, la Seine-Saint-Denis innove, investit pour améliorer et transformer ses 345 kilomètres de routes départementales et créer 30 kilomètres de voies cyclables.

Ça va rouler ! C’est le résumé de la délibération adoptée le 30 juin dernier par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis. Une délibération qui met en route le « plan Mobilités durables 2016-2020 » du Département. Soit un effort de 50 millions d’euros d’investissements supplémentaires jusqu’en 2020 pour moderniser l’ensemble du patrimoine routier du territoire.

Très concrètement, les 40 communes du département feront l’objet d’actions sur le réseau routier départemental à plus ou moins grande échelle. « Nos routes doivent apporter les réponses que nos concitoyens attendent légitimement en termes de qualité des espaces publics, d’adaptation aux nouveaux besoins des territoires en mutation et d’accès à toutes les mobilités », détaille Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental.

Les chantiers vont donc se déployer sur les 345 kilomètres de routes départementales, avec par exemple la transformation de l’ex-RN2 en véritable boulevard métropolitain. Le stationnement, les carrefours et la place des cyclistes et des piétons seront revisités tout au long de l’axe qui traverse Aubervilliers, La Courneuve, Le Bourget et Le Blanc-Mesnil.

La sécurité sera privilégiée

Côté sécurité, des opérations d’aménagements routiers et urbains aux abords de 25 collèges seront menées. Carrefours et arrêts de bus seront aussi retravaillés pour éviter certains gymkhanas infernaux aux personnes à mobilité réduite.

Au rayon des transformations, les adeptes du vélo ne seront pas oubliés puisque la piste cyclable du canal de l’Ourcq va accélérer sa mutation en voie verte. Aussi, la mise en œuvre de la « route des parcs » qui sillonnera les poumons verts de la Seine-Saint-Denis tracera de nouveaux itinéraires préservés. Au total, 30 kilomètres de voies cyclables seront créés dans le département.

Enfin, l’augmentation d’investissement votée par le Conseil départemental, avec un effort de plus de 50 %, va aussi permettre des déplacements innovants. Grâce à l’accès aux données de circulation en temps réel, chacun pourra via son smartphone opter pour le mode de déplacement le plus adapté et le plus rapide.

Un chantier bien avancé puisque la Seine-Saint-Denis s’appuie déjà sur son système Gerfaut 2 qui régule plus de 600 carrefours à feux tricolores.

Le plan Mobilités durables compte bien passer au vert avec des travaux menés de façon écologique et responsable. La Seine-Saint-Denis, terre d’accueil de la dernière COP21, continue de tracer un chemin d’avenir…