Communiqué de presse de l’ANVITA

Publié le par le Centre de Resssources des Partenaires de la Seine-Saint-Denis

Mots-clés :

Pour un accueil digne et humain des personnes migrantes, le Département de la Seine-Saint- Denis apporte son soutien aux acteurs associatifs briançonnais, suite aux violations du droit d’asile et de la mise en danger des personnes migrantes à la frontière franco-italienne.

Pour rappel, l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillant (ANVITA), c’est 38 Collectivités locales, 2 métropoles, 2 départements (dont la Seine-Saint-Denis), 3 régions et 15 élu.e.s à titre individuel.

A la suite de la venue d’une délégation nationale de l’ANVITA à Briançon les 11 et 12 décembre 2020, l’ANVITA réitère son soutien inconditionnel envers les acteurs associatifs du briançonnais et dénonce les violations du droit d’asile et la mise en danger des personnes migrantes à la frontière franco-italienne.

Samedi 16 janvier 2021, un peu avant 16 heures, l’hélicoptère du secours en montagne a déposé une famille exilée au poste de frontière de Montgenèvre au lieu de l’amener à l’hôpital. La manière dont s’est déroulé ce secours, à plus de 2000 m d’altitude, d’un nourrisson de quelques jours, de son frère d’à peine un an et de leurs parents, constitue une nouvelle escalade du gouvernement français dans le mépris des droits fondamentaux et la mise en danger des personnes exilées.

Lire le communiqué en document joint.

Document(s) à télécharger

Communiqué de presse 270.3 ko - pdf