Construire une Europe plus juste et plus sociale : entrée en vigueur de la directive sur les conditions de travail transparentes et prévisibles

Publié le par Direction Europe et International

Mots-clés : europe

Envoyer par mail
Imprimer

Aujourd’hui, le règlement établissant l’Autorité européenne du travail (ELA) et la directive sur les conditions de travail transparentes et prévisibles entrent en vigueur. Il s’agit d’un jalon majeur pour faire du socle européen des droits sociaux une réalité pour nos citoyens. L’Autorité européenne du travail veillera à ce que les citoyens et les entreprises de l’UE puissent compter sur une application juste et efficace des règles de l’UE en matière de mobilité des travailleurs et de coordination de la sécurité sociale.

L’Autorité européenne du travail aidera notamment les États membres à fournir des informations et des services aux citoyens et aux entreprises, à faciliter la coopération, à lutter contre les abus et l’échange d’informations à travers les frontières et à jouer un rôle de médiation entre les États membres en cas de litige. L’Autorité commencera ses activités à Bruxelles en octobre et se déplacera dès que possible à Bratislava, en Slovaquie. Avec les nouvelles règles sur les conditions de travail transparentes et prévisibles, la Commission modernise le droit européen du travail en l’adaptant au nouveau monde du travail. 200 millions de travailleurs dans l’UE bénéficieront de normes de protection minimales nouvelles ou améliorées.

Les travailleurs, en particulier les plus vulnérables, bénéficieront d’une plus grande transparence en recevant dès le départ des informations clés sur leurs conditions de travail, ce qui mènera à une plus grande prévisibilité. Cela profitera en particulier aux travailleurs qui s’adonnent à de nouvelles formes de travail, tels que les travailleurs sous contrat « zéro heure » et les travailleurs domestiques, qui n’étaient jusqu’à présent pas protégés par les règles européennes.

Source : Commission européenne