Entretien avec Sonia Fayman, membre de la coordination nationale de l’UJFP

Publié le par le Centre de Resssources des Partenaires de la Seine-Saint-Denis

Mots-clés :

A l’occasion de la crise israelo-palestinienne, le service international-Via le monde donne la parole à Sonia Fayman, membre de la coordination nationale de l’Union Juive Française pour la Paix, qui habite la Seine-Saint-Denis.

SI-Via le Monde : Bonjour Sonia Fayman, pouvez-vous nous présenter l’Union Juive Française pour la Paix, l’UJFP, pour introduire cet entretien ?

Sonia Fayman : L’UJFP, l’Union Juive Française pour la Paix, c’est une association qui a été créée en 1994 en France. Elle faisait alors partie d’un réseau d’associations du même type ailleurs dans le monde. Elle s’est beaucoup développée depuis et a évolué dans ses positions. Aujourd’hui on peut dire que c’est une association qui veut porter une parole juive antisioniste. Elle n’est pas composée que de Juifs. Certains membres de l’UJFP ne sont pas juifs mais sont impliqués dans l’idée qu’une parole juive est importante pour la critique du sionisme, en soutien à la Palestine et pour la lutte contre tous les racismes en France et ailleurs. Ce sont nos axes d’action si vous voulez.
Cette association existe dans plusieurs villes en France : à Paris bien sûr mais aussi à Bordeaux, Marseille, Toulouse, Lyon, Strasbourg notamment. Elle est partie prenante, et en ce moment c’est visible, du mouvement de soutien à la Palestine. Sur le fond, ce qui nous importe ce sont deux choses. Déjà de faire comprendre que l’origine du problème palestinien c’est la colonisation sioniste qui se déroule depuis la fin du 19ème siècle et la négation du droit des Palestiniens sur leurs propres terres avec l’appui des grandes puissances : à partir de là, une lutte décoloniale s’impose. L’autre aspect c’est de faire comprendre que les juifs du monde n’ont pas à reconnaître Israël comme étant leur référence centrale mais, au contraire, que ce régime attise l’antisémitisme contre lequel nous luttons. Voilà donc essentiellement les bases théoriques de l’UJFP.

Lire la suite de l’entretien en document joint.

JPEG - 24.6 ko

Document(s) à télécharger

Entretien avec Sonia Fayman 468.4 ko - pdf