La Parole Errante : les modules DADA

Publié le par la Délégation à la vie associative et à l’éducation populaire

Mots-clés : ateliers Conférence-débat

Envoyer par mail

les 26, 27 et 28/10, puis 3 et 4/11
Ressaisir l’essence de Dada ne peut se faire sans une mise au point sur les prémisses et les turbulences originelles du mouvement en tant qu’ils annonçaient les catastrophes à venir tout autant qu’ils tentaient de les déjouer.

Sous cet angle, nous sommes amenés à scruter la toile de fond politique de l’effeuillement dadaïste, à viser les points de connexion et de divergence avec la pensée, les révolutions et les bouleversements en cours ; contradictions avec lesquelles la multiplicité du mouvement n’a cessé de batailler tout au long de sa brève et interminable histoire.

Les matériaux du collage qui composent Modules Dada sont hétérogènes – journal, récits, essais, chroniques, poèmes, témoignages et commentaires. Cette fresque, en forme de _théâtre-document _directement inspiré de Lipstick Tracesde Greil Marcus cherche une liberté de ton sur le plan de l’interprétation esthétique des contextes et domaines évoqués, s’autorisant à traverser les époques ou à jeter des ponts sauvages entre elles.

Cet accueil de la compagnie à la Parole Errante s’élabore en étroite relation avec le collectif La Parole errante demain ; des discussions, divers ateliers, l’élaboration d’une émission radio commune, un concert… se dérouleront tout au long de notre présence dans les lieux.

avec Clara Bonnet, Jean-François Favreau, Alexis Forestier, Itto Mehdaoui, Barnabé Perrotey mise en scène, scénographie, montage de textes et collage musical : Alexis Forestier, son : Jean-François Thomelin et Alexis Auffray, lumière : Perrine Cado, régie lumière : Aurore Leduc, production : compagnie les endimanchés, coproduction : Théâtre Dijon Bourgogne , Théâtre de Vidy Lausanne avec le soutien de La Fonderie — Le Mans, l’Usine — Toulouse , La Quincaillerie — Les-Laumes

Prix Libre
Ouverture des portes une heure avant le début du spectacle
Plus informations ici : http://laparoleerrantedemain.org/index.php/2018/10/18/modules-dada/

En décembre 2014, nous avons créé un fonds de dotation « La Parole errante d’Armand Gatti » réunissant Olivier Neveux (universitaire), Michel Séonnet (écrivain), Armand Gatti et ses plus proches compagnons (Hélène Châtelain, Stéphane Gatti et Jean-Jacques Hocquard).
Plus d’informations ici :
https://www.armand-gatti.org/fonds-de-dotation/

Grâce à ce fonds nous pourrons, à la fois continuer à faire paraître les Cahiers Armand Gatti, développer la connaissance de l’œuvre (plus de 70 pièces, des poèmes, des films, des livres-fleuves) et gérer le centre documentaire ouvert aux chercheurs et artistes.

Vous tous, et seulement vous, pouvez contribuer à la pérennité de l’œuvre d’Armand Gatti, poète, dramaturge, réalisateur, notre ami, et faire qu’un travail de création incomparable ne tombe dans l’oubli, que ses mots ne soient pas perdus.