Les lisières du parc Georges Valbon renforcées

Publié le par Service Coopération territoriale

Mots-clés : Assainissement Plan Bassins

Dans le cadre du Plan départemental pour les bassins, un travail est mené pour l’insertion urbaine des projets d’assainissement...

Le Département a adopté le 27 septembre 2018, le « plan investissement bassins 2018-2024 ». Au-delà des études techniques nécessaires à la mise en œuvre des projets inscrits, et au regard de l’ambition de dépasser la stricte gestion d’un patrimoine d’assainissement, il est apparu incontournable d’engager un travail visant à penser l’insertion urbaine des projets. A ce titre, dans le cadre du programme d’étude partenarial de l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR), une étude a été lancée début 2019.

L’établissement en 2019 d’un atlas des enjeux du Département visait à mettre en relation l’eau, le territoire et sa population. Il s’agissait aussi de recueillir les éléments sur lesquels un réaménagement des différents sites visés par le « plan bassins » pourrait apporter une plus-value. Puis de proposer, pour chaque site, des orientations d’aménagement destinées à réconcilier l’eau et la ville, à valoriser des éléments du patrimoine d’assainissement, à dévoiler aux habitants la présence de l’eau et plus pragmatiquement à requalifier ces espaces urbains qui constituent les lisières du parc Georges Valbon.

Dans le contexte des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, notre territoire accueillera de nombreux sites olympiques dans les environs immédiats du parc et des transformations sont prévues afin de faciliter la tenue de cet événement (accessibilité, transports…), les sites du « plan bassins » étant majoritairement localisés dans ce secteur.

A l’issue de cette première année de travail, des perspectives prometteuses ont été identifiées pour requalifier le bassin des Brouillards, situé en limite de Dugny, et celui de la Molette à La Courneuve pour que ces sites, en frange du parc Georges Valbon, renforcent et redessinent les liens avec la ville et facilitent l’accès au parc.

Pour les Brouillards, il s’agit de requalifier l’entrée des Poiriers et la limite entre les bassins et le parc. Les bassins deviennent ainsi un éléments fort de la transition entre la Ville de Dugny et le parc.

Les bassins de la Molette constituent, quant à eux, un obstacle entre des quartiers de La Courneuve séparés par l’autoroute l’autoroute A1. Il s’agit alors de désenclaver le site et d’en faire un trait d’union grâce à de nouveaux cheminements et à la valorisation paysagère et écologique des bassins.

Enfin, dans ce secteur, l’étude de l’APUR a aussi porté sur la création d’une baignade écologique et la renaissance d’une rivière longtemps enterrée : la Vieille-Mer que le Département prévoit de faire s’écouler à nouveau au grand air sur 3km dans le parc Georges Valbon.

Pensés ensemble, les différents projets du « plan Bassins » renforceront au nord du parc le caractère écologique du secteur (Vieille-Mer amont, bassins des Brouillards et de la Molette) et au sud, son aspect plus « ludique » (activités de loisirs existantes, nouvelle baignade écologique, Vieille-Mer aval).
Dès 2020, le Département va engager des études opérationnelles pour réaliser les aménagements envisagés.

Pour plus d’informations :
Ronan Quillien : rquillien@seinesaintdenis.fr
Responsable du Bureau de Liaison avec l’Aménagement et l’Urbanisme
Direction de l’Eau et de l’Assainissement

JPEG - 173.2 ko

JPEG - 35.6 ko