Mai 2018 - Lutte contre les discriminations : le Département agit

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

Premier département labélisé Diversité par l’AFNOR, la Seine-Saint-Denis s’est lancée dans de nombreux chantiers.

Le Département de la Seine-Saint-Denis s’attache depuis plusieurs années à impulser de nouvelles actions qui contribuent à lutter contre les discriminations.
Cet attachement a été reconnu en 2016, le Département a été le premier à obtenir le "Label Diversité" délivré par le ministre de la fonction publique, après un audit de l’AFNOR réalisé en septembre 2015. Preuve que la démarche n’est pas de l’affichage ni une opération de communication mais la déclinaison concrète d’engagements pour la diversité que le Département s’applique à lui-même, dans ses propres pratiques, avant d’aller l’exiger auprès des autres acteurs du territoire.

Attribué pour quatre années, le Label Diversité certifie que la collectivité assure l’égalité de traitement dans ses actes de gestion des ressources humaines en limitant ses risques de discrimination. A mi-parcours, la manière dont le Département s’approprie la démarche reste déterminante : la collectivité progresse grâce à l’engagement des élu-e-s, de la direction générale, des agent-e-s et des représentant-e-s du personnel qui participent au Conseil Consultatif Diversité mais beaucoup de chantiers restent encore à réaliser.

Dans le cadre de l’audit de surveillance qui s’est déroulé du 13 au 22 mars 2018, la collectivité a prouvé que ses engagements se sont traduits par des actes mesurables depuis 2015. Pendant ces deux semaines d’audit, les deux auditeurs de l’AFNOR ont eu plus de 50 rendez-vous programmés sur les sites centraux à Bobigny mais également sur le terrain.

Le Département doit montrer les améliorations, notamment en termes de formation des encadrant-e-s et des agent-e-s, ou de déploiement des cinq plans d’actions sur cinq critères : handicap, égalité entre les femmes et les hommes, état de santé, âge, laïcité. De même, les procédures de promotion interne ou de recrutement et mobilité ont fait et font l’objet d’une grande attention et vigilance pour donner, en permanence, les garanties de transparence, d’objectivation des choix et de non discrimination, en particulier sur ces cinq critères.

Dans une telle démarche d’amélioration continue, les dispositifs sont aussi régulièrement ajustés. C’est le cas de la "Cellule Égalité au travail" mise en place en 2014, qui permet à chaque agent-e de signaler une situation réelle ou supposée de discrimination ou d’inégalité de traitement.

Pour évoquer la lutte contre les discriminations dans la fonction publique et sur notre territoire, le Département organise le 10 juillet prochain après-midi une rencontre des acteurs de la lutte contre les discriminations. Dès maintenant retenez cette date et n’hésitez pas à nous faire parvenir les coordonnées des personnes intéressées par l’événement.

Contact :
Annaïg PIEDERRIERE
apiederriere@seinesaintdenis.fr