Mars 2016 - Une stratégie foncière et immobilière pour le Département...

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

Mûrement réfléchie, elle se met progressivement en place pour rassembler les équipes dans des locaux rénovés.

Le parc patrimonial du Conseil départemental étant très important, avec 125 collèges et plus de 300 immeubles occupés totalement ou partiellement, la collectivité a décidé en 2013 de développer une Stratégie foncière et immobilière.

La méthode :
Un diagnostic suivi de préconisations a été réalisé par un prestataire spécialisé avec la création d’une feuille de route pour élaborer un schéma directeur immobilier. Ainsi, neuf chantiers ont été lancés afin de mettre en place la stratégie foncière et immobilière départementale :

Le chantier 1 correspond à la note de cadrage fixant les modalités, les instances et le planning du projet.

Le chantier 2 a consisté à mettre d’accord les acteurs du patrimoine départemental sur un référentiel commun de données qui a permis d’élaborer un document méthodologique pour la collecte. Ce référentiel est scindé en trois parties avec pour chacune d’elles des regroupements de données thématiques :

Le chantier 3, en cours pour le patrimoine bâti hors éducatif, a pour objectif de réaliser un diagnostic du patrimoine et d’infirmer ou de confirmer des enjeux particuliers, des préconisations. Il permettra de définir des orientations dans le domaine de la gestion de patrimoine.

Le chantier 4 porte sur la valorisation du patrimoine et sur l’élaboration de fiches sur les montages financiers possibles. Il définit la méthode d’évaluation des biens et la mise en œuvre des calculs pour obtenir une valeur vénale et locative même imparfaites.

Le chantier 5 a pour objectifs de définir des tableaux de surface (des références internes partagées pour permettre de comparer les taux d’occupation du patrimoine existant) avec les directions utilisatrices des locaux, de définir une « doctrine » sur le choix des statuts d’occupation des nouveaux locaux, de déterminer des ratios pertinents et de définir une logique d’implantation des activités.

Le chantier 6 précise les périmètres d’intervention des acteurs internes du patrimoine en matière de gestion de patrimoine.

Le chantier 7 constitue et précise le fonctionnement des instances au sein de la collectivité qui auront la charge de prioriser la programmation des investissements importants.

Les chantiers 8 et 9 ont pour but de mettre en place un outil décisionnel permettant de recueillir l’ensemble des données et d’éditer des documents d’analyse via des requêtes. La question du remplacement de certaines applications patrimoniales est traitée dans ces chantiers, avec une réflexion sur un futur système d’information patrimonial.

A ce jour, les outils informatiques sont opérationnels sur le patrimoine bâti hors éducatif, les autres sont en cours de développement. La collecte des données est réalisée et est renouvelée annuellement.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Cette fin d’année 2015 et ce début d’année 2016 ont vu aboutir plusieurs opérations de relogement de services départementaux, notamment pour les implantations sociales. Ces installations, fruit d’un travail collectif soutenu, ont permis de concrétiser les premières orientations de la stratégie foncière et immobilière du département mais également de résoudre certaines situations insatisfaisantes, qui pour certaines circonscriptions duraient depuis plusieurs années.

Par exemple, en décembre, après quatre ans de déménagements successifs, la circonscription de service social de Villemomble a rejoint ses nouveaux locaux, partagés avec le centre de PMI rue Saint Louis à Villemomble.

La circonscription d’aide sociale à l’enfance du Blanc Mesnil, temporairement logée à Drancy, puis à Bobigny, a également emménagé dans ses nouveaux locaux fin décembre, avec les circonscriptions ASE, Service social et PMI de Dugny-Le Bourget. Vient ainsi d’être créée une seule circonscription ASE Dugny/Le Bourget/Blanc Mesnil, conformément au projet de service de l’ASE. Dans ces nouveaux locaux, la mutualisation d’équipements comme l’accueil, les bureaux d’entretien et la salle de réunion permettent d’offrir aux usagers une nouvelle maison des solidarités. Les équipes vont d’ailleurs s’atteler à l’élaboration d’un projet commun qui renforce le travail transversal et améliore le service rendu.

A Clichy-sous-Bois, le tracé du Tramway T4, qui doit assurer le désenclavement de la ville, a rendu impératif le déménagement du centre de PMI et de la circonscription ASE. Début septembre, l’ASE a intégré ses nouveaux locaux, allée Romain Rolland tandis que la PMI a été relogée à proximité du centre commercial du Chêne Pointu.

Enfin, le nouveau centre départemental de prévention et de santé (CDPS) a été inauguré le 7 octobre à Montreuil. Il accueille les agents des anciens CDPS de Noisy-le-Grand, Montreuil, Aulnay-sous-Bois et Villemomble. La mise en place du centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CEGIDD) s’effectue, quant à elle, progressivement à l’immeuble Européen 2 de Bobigny.
Ce bâtiment accueille également, depuis février 2016, le centre de contact du département qui gère les appels des usagers, notamment en lien avec plusieurs prestations sociales (carte Améthyste, APA, PCPH).

Si les derniers ajustements techniques liés aux déménagements s’achèvent, l’ensemble des agents concernés est désormais logé de manière pérenne dans des locaux plus modernes, plus fonctionnels et plus lisibles pour les usagers. A travers ces projets, c’est en définitive le service rendu chaque jour aux usagers par les équipes qui s’améliore, tant du point de vue de la qualité de l’accueil que de la transversalité du travail mené.