Migrations de ville à Ville méditerranéennes

Publié le par le Centre de Resssources des Partenaires de la Seine-Saint-Denis

Mots-clés :

Mis en œuvre depuis 2015, le projet Migration Ville à Ville en Méditerranée (MC2CM) rassemble des dirigeants de villes, des fonctionnaires et des experts multidisciplinaires locaux, nationaux et internationaux pour discuter, apprendre et contribuer à une meilleure gouvernance de la migration au niveau urbain, y compris sur les questions d’accès des migrants aux services de base et aux droits humains.

MC2CM vise à contribuer à des villes plus ouvertes et inclusives en tirant parti du potentiel des migrants au profit des villes et de leurs économies.

Le partenariat pour sa mise en œuvre est l’un des principaux atouts de MC2CM, qui tire parti de l’expertise de CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis) en termes de décentralisation et de coopération entre villes, de la connaissance du développement et de la planification urbains de l’ONU-Habitat et des compétences de l’ICMPD (Centre international pour le développement des politiques migratoires) en matière d’élaboration de politiques migratoires. Le projet est financé par l’Union européenne (DG NEAR) et cofinancé par l’Agence suisse pour le développement et la coopération (DDC).

Pour plus d’information

- Présentation du projet en français

- Recommandations du projet

- Notes thématiques - Communication sur les migrations :

o Une question de gouvernance locale

o Rééquilibrer la narration pour renforcer la gouvernance locale

Les 2 et 3 novembre, se tiendra à Paris est un atelier intitulé "Laboratoires des communicateurs urbains". Qui vise à construire de nouveaux récits positifs autour des migrations - voir programme joint.

Une session aura lieu le matin à l’Espace Congrès, 16 rue Jean Rey, 75 015 Paris où le service international Via le monde est invité à présenter le travail d’accompagnement des associations de solidarité internationale issues des migrations, au côté de représentants du Fonds des municipalité d’Andalousie pour la solidarité internationale, du responsable du service d’intégration de la ville de Vienne et du chef de projet de l’ONG ONLUS à Tunis.

L’après -midi, une visite sera organisé à la Maison de Quartier Pierre Sémard à Saint- Denis, afin de présenter les actions notamment en lien avec la dimension interculturelle et de permettre la visite de l’exposition "les musiciens africains racontent leur 93", portée par l’association Afrisson et soutenue dans le cadre de l’Appel à Agir 2021.

Dans la suite de cette rencontre, sera étudiée la possibilité d’accueillir un séminaire de travail en Seine- Saint- Denis, à la fin du printemps 2022, portant sur les enjeux culturels et inter-culturels.