Novembre 2015 - Les actions du Département pour l’environnement

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

Très attentif à ces questions, le Département agit sur le territoire départemental et au sein de son administration.

La 21ème conférence des parties de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, COP21, se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 au Bourget. L’objectif de cette COP21 est de limiter à 2 degrés Celsius le réchauffement planétaire par la signature d’un accord universel.

Depuis plusieurs années le Département a fait du développement durable un axe prioritaire de son action sur le territoire séquanodionysien. Près de 48M€ ont été budgétés en 2015 pour la rénovation d’équipements, le développement de transports en commun ou encore la lutte contre la précarité énergétique.

Il en a été de même dans son fonctionnement interne où l’éco-responsabilité tient une part importante :
-  dès 2007, il s’est doté d’un Agenda 21 des services, intégré en 2009 dans l’Agenda 21 du territoire,
-  des clauses environnementales et sociales ont été définies dans ses marchés publics,
-  un plan de déplacement des agents a été mis en place et prévoit une prise en charge de l’abonnement aux transports en commun jusqu’à 70 %, bien au-delà du taux légal de 50 %,
-  la maîtrise de ses consommations : consommables d’impression, réduction et le renouvellement de la flotte automobile.


D’ailleurs, pour permettre un fonctionnement de l’administration encore plus éco-responsable, le Conseil départemental a actualisé son Agenda 21 en octobre 2015. Un plan d’action pluriannuel sera institué à compter de 2016 avec comme actions :
-  la mise en place d’une indemnité kilométrique vélo pour inciter aux déplacements durables,
-  le déploiement d’un dispositif d’aide à l’achat de véhicules électriques ou de vélos à assistance électrique par la mise en place de prêts à taux zéro
-  la mise en place d’une priorité à l’énergie pour les constructions neuves et en favorisant les travaux d’amélioration énergétique lors des interventions de rénovation sur ses bâtiments.


Très attentif aux questions environnementales et au développement durable, le Département de la Seine-Saint-Denis a également contribué à l’organisation de la COP21 par l’implication des jeunes et des entreprises du territoire, par la sensibilisation de la population aux enjeux écologiques ou encore par la maîtrise des déplacements.

L’’ensemble de ces actions, tant en interne qu’en externe, illustrent la place que peuvent occuper les individus et les collectivités en matière de lutte contre le réchauffement climatique. L’action locale apparait comme la concrétisation nécessaire d’engagements pris à l’échelle nationale, voire internationale.

Pour plus d’information : http://www.seine-saint-denis.fr/-COP-21-.html