Octobre 2015 - Ligne 11 de métro : le Département impliqué !

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

Le Conseil départemental subventionne le prolongement de la ligne 11 de métro...

La ligne 11 du métro parcourt actuellement 6,3 kilomètres entre les stations « Châtelet » et « Mairie des Lilas ». Son prolongement, attendu depuis de très nombreuses années par les habitants et les salariés de Seine-Saint-Denis mais aussi de l’Est parisien, est envisagé jusqu’à Rosny Bois-Perrier. La ligne sera alors en interconnexion avec le RER E, la future ligne 15 du Nouveau Grand Paris et de nombreuses lignes de bus. Ce prolongement comprend la création de six nouvelles stations : Liberté, Place Carnot (en interconnexion avec le T1 prolongé de Noisy-le-Sec à Val-de-Fontenay), Hôpital, La Boissière, Londeau-Domus et Rosny-Bois-Perrier. A ce jour, il est prévu que ce projet soit mis en service en 2022 mais il a été demandé aux maîtres d’ouvrage conjoints (STIF et RATP) de tout mettre en œuvre pour une mise en service en 2020. A noter que, dans le cadre de la réalisation du Nouveau Grand Paris, il est prévu que la ligne soit à nouveau prolongée jusqu’à « Noisy-Champs », en 2025 en remplacement de la branche Est de la ligne 15 (ex-ligne Orange).

Ce prolongement entraînera une hausse du nombre de voyageurs sur la ligne dans sa globalité. C’est pourquoi le système d’exploitation sera revu et le matériel roulant existant (en fin de vie à l’horizon 2022) sera remplacé par un matériel de nouvelle génération doté d’une intercirculation entre les rames, plus capacitaires et composées de cinq voitures (contre quatre pour les rames qui circulent actuellement sur la ligne). A noter que les rames sont équipées afin d’être exploitées en conduite automatique à terme si le besoin est avéré. Un nouvel atelier d’entretien, de nettoyage, de réparation et de garage des rames sera édifié à proximité de l’échangeur A3/A86, sur des terrains où sont notamment implantés des bâtiments de la Direction de l’Eau et de l’Assainissement. Enfin, l’ensemble des stations fera l’objet de travaux plus ou moins importants, liés notamment au changement de matériel roulant et à la modernisation de l’exploitation.

Au regard de l’importance de ce projet pour le territoire Séquano-dionysiens, le Département a décidé, le 17 février 2014, de participer exceptionnellement au financement des études d’avant-projet à hauteur de 1.195.000 €. Dans la continuité de cet engagement fort, le Département s’est engagé à participer au financement des travaux dont le montant global est estimé aujourd’hui à 1 298 M€ aux conditions économiques de janvier 2014, soit 1 084 M€ pour les travaux de prolongement à Rosny-Bois Perrier, et 214 M€ pour les travaux d’adaptation de la ligne existante et de ses stations. Pour ce faire, la Commission permanente du Conseil départemental a adopté, le 24 septembre 2015, le protocole-cadre relatif aux financements et a acté une subvention au prolongement de la ligne à hauteur de 5,90 % du coût du projet, soit
64 M€ (CE 2014), forfaitaire et actualisable.