Septembre 2011 - Bilan de la deuxième rencontre des acteurs de la prévention des déchets

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

La deuxième rencontre départementale des acteurs de la prévention des déchets s’est tenue le 27 septembre 2011. En voici le bilan.


Le 27 septembre 2011 en présence de Mme Josiane Bernard, Vice-présidente du Conseil général, s’est tenue la deuxième rencontre départementale des acteurs de la prévention des déchets organisée par le SITOM93, en partenariat avec le Département de la Seine-Saint-Denis.

La matinée a réuni près de 70 personnes à l’espace départemental Diderot de Bobigny : des collectivités mais aussi des associations, des bailleurs, des entreprises. Au programme, deux tables rondes :

  • La première a permis de faire le point sur les programmes et plans de prévention des déchets engagés par les collectivités : la Région, le Syctom, le Département, le Sitom93 et les Communes. Elle a mis en lumière l’intérêt de tels outils incitatifs pour avoir une vision partagée du diagnostic et des objectifs, des plans d’actions pluriannuels complémentaires entre les différents échelons du territoire, et des moyens de suivi et d’évaluation.
  • La seconde a donné à voir des actions très concrètes engagées, au plus près du terrain par des acteurs dont le cœur de métier n’est pas la gestion des déchets : bailleur, centre social, service municipal d’espaces verts, Centre Communal d’Action Social. L’intérêt a été double. D’une part, montrer comment la prévention des déchets constitue un levier important pour engager une dynamique de changements de comportement des habitants. D’autre part, confirmer l’importance pour les acteurs des déchets, de s’appuyer sur ces partenaires, mais aussi de les accompagner dans la mise en œuvre de leurs projets de prévention pour multiplier les expériences.

Après une pause déjeuner, il était proposé aux participants de se rendre à Blanc-Mesnil pour assister à l’inauguration et à la visite de la première ressourcerie du territoire, celle de l’association 2Mains. Là encore beaucoup de participants : près de 200 personnes étaient présentes pour découvrir ce nouvel équipement à vocation environnemental et social, qui permet de donner une seconde vie aux déchets tout en développant un projet de réinsertion par l’économique de personnes en difficulté. Sa création a reçu le soutien de nombreux partenaires dont le Département de la Seine-Saint-Denis.