Septembre 2015 - Le Plan Petite Enfance et Parentalité 2015-2020

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

Adopté il y a presque un an, où en est-on de la mise en œuvre du plan PEP ?

Plus de 28 000 enfants naissent chaque année en Seine Saint Denis, soit 16 % des naissances de toute l’Ile-de-France. Dans le même temps, le taux de couverture en places d’accueil y est de 30 %, alors qu’il est de 50 % au niveau national.

Après un premier plan de relance en 2008 qui avait permis l’ouverture de 4 600 places d’accueil supplémentaires (dont les deux tiers chez des assistant(e)s maternel(le)s), le Conseil départemental a choisi de poursuivre son engagement dans l’accueil des tout-petits et des familles en adoptant, le 16 octobre 2014, un nouveau Plan « Petite Enfance et Parentalité 2015-2020 » de 80 millions d’euros.

Outre l’objectif d’aide à la création de 3500 nouvelles places d’accueil individuel et collectif, ce plan vise l’amélioration des conditions d’accueil des enfants et des familles, avec la rénovation du patrimoine immobilier départemental consacré à l’accueil de la petite enfance et des familles (crèches, centres de PMI, circonscriptions sociales).

Ainsi en 2015, ce sont 15 crèches, 16 centres de PMI et 4 circonscriptions d’Aide sociale à l’enfance qui bénéficient de travaux de rénovation ou de relogement pour un montant total de 10,647 M€ : crèche Floréal à Romainville, crèche et PMI Lamaze à Bobigny, crèche et PMI Blum à Bondy, crèche Quai du Moulin à l’Ile-Saint-Denis, crèche Saint-Leu à Villetaneuse, crèche Danton au Pré-Saint-Gervais, PMI Fernand Lindet à Clichy, PMI Daniel Renoult à Montreuil, circonscription ASE de Clichy, etc… La crèche Voltaire à Montreuil, premier établissement réhabilité dans le cadre du Plan, rouvre en novembre 2015. Une Maison des solidarités, située au Bourget, pour Le Bourget / Dugny / Le Blanc-Mesnil, second établissement de ce type sur le département, est également en cours d’aménagement.

Plusieurs priorités vont traverser l’ensemble de ces projets : garantir de meilleures conditions d’accueil aux enfants et aux familles ainsi qu’améliorer les conditions de travail des professionnel(le)s en mettant notamment l’accent sur l’amélioration de l’accessibilité et de la performance énergétique des bâtiments.
Dans le cadre du plan, un effort particulier va être fait en faveur de l’accueil de tous les handicaps. A terme, 4 ou 5 crèches départementales devraient mettre en œuvre des solutions innovantes dans ce domaine. La crèche Jean-Jaurès à La Courneuve sera la première à bénéficier de ces aménagements, dès mi-octobre 2015.

Le Plan petite enfance et parentalité se traduit également par le versement de subventions d’aide à l’investissement pour la création de Maisons d’assistantes maternelles (MAM), de crèches municipales privées ou associatives, de lieux uniques d’accueil et d’information des familles sur les modes d’accueil. L’objectif est de favoriser l’égalité territoriale en assurant aux jeunes parents de la Seine-Saint-Denis les mêmes droits que partout ailleurs en France. Ces aides tiennent comptent d’une cartographie prioritaire en fonction de deux critères : le taux de couverture des besoins en mode d’accueil collectif et le revenu annuel net moyen par ménage.

En juillet 2015, le Département a voté le soutien à 4 projets de création de places d’accueil dans des crèches et 2 projets de création de MAM, pour un montant total de 487 800€ représentant la création de 106 places.