Novembre 2016 - Un 3ème schéma départemental de prévention et de protection de l’enfance

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

La journée de restitution des rencontres 2016 et la présentation du 3ème schéma départemental ont eu lieu le 29 novembre.

Alors que le champ de la protection de l’enfance est marqué par d’importantes évolutions de son cadre règlementaire (adoption de la loi de mars 2016 sur la protection de l’enfant) et des problématiques rencontrées par les familles, le Département, en tant que chef de file de cette politique, a un rôle déterminant pour accompagner et anticiper ces changements.

Dans cette perspective et en vue de l’élaboration d’un 3ème schéma départemental de prévention et de protection de l’enfance, le Président du Conseil départemental a souhaité organiser des rencontres multipartenariales tout au long de l’année 2016.

Ce travail a été lancé en février 2016, autour d’une journée qui a rassemblé plus de 800 professionnels de diverses institutions. Alors que l’évolution des pratiques professionnelles constitue le cœur de la réflexion engagée, trois thématiques ont été définies : la prise en compte des vulnérabilités dans l’accompagnement des familles, l’évolution des réponses à leur apporter, avec notamment le sujet du portage institutionnel, ainsi que l’intégration de ces enjeux dans les pratiques des professionnels.

Neuf ateliers interprofessionnels et territorialisés regroupant près de 180 participants de différents services et institutions ont ensuite, aux mois de mai et juin 2016, permis d’approfondir les échanges et de croiser les regards des divers acteurs réunis.

Le 29 novembre 2016, une journée de restitution de ces ateliers a été organisée pour tous les acteurs de la protection de l’enfance sur le territoire.
Cette journée a permis d’apporter des éclairages sur les orientations phare de ce troisième schéma départemental, qui doit être adopté au second semestre 2017.

Parmi les enjeux recensés, on peut citer le rôle et la participation renforcée des familles dans les actions de soutien à la parentalité et les décisions de protection de l’enfant, la veille sur les évolutions sociétales (nouveaux comportements à risques des jeunes, développement du numérique…) comme l’accompagnement des impacts de celles-ci sur les pratiques éducatives et professionnelles. Une approche plus globale de la situation des familles entre les différents services (sociaux, éducatifs, judiciaires, médicaux…), un accompagnement mieux coordonné du jeune vers l’autonomie ou encore une meilleure prise en compte des problématiques de la santé et de l’accès aux soins dans les prises en charge seront également au cœur de ce futur schéma.