Mai 2018 - Un projet de santé publique de la PMI...

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

Pour améliorer la santé et le bien-être des séquanodionysiens dès la petite enfance...

Le service de Protection Maternelle et Infantile et de Planification Familiale élabore son projet de santé publique

Le service de PMI de Seine-Saint-Denis s’est engagé depuis quelques mois dans une démarche d’élaboration d’un projet de santé publique. Contribuer au maintien et à l’amélioration de la santé et du bien-être de la population séquano-dionysienne dès la petite enfance est un enjeu essentiel pour le Département.

Les objectifs du projet

Le projet de santé publique a vocation à apporter un cadre stratégique et structurant d’interventions, sur les trois ans à venir, afin de conforter la PMI dans ses missions de prévention et de promotion de la santé, et d’assurer un accompagnement et un suivi de qualité auprès de ses usagers. En même temps que la définition d’orientations stratégiques claires, le projet précisera les moyens, ressources et outils nécessaires pour les accomplir et répondre de manière efficace aux besoins de la population.

Les grandes étapes du projet

Le processus d’élaboration du projet comprend trois grandes étapes :
- la première est un état des lieux, détaillé ci-dessous ;
- la seconde concerne la priorisation des problématiques de santé qui seront abordées dans le projet, dans un objectif de programmation pluriannuelle ;
- la dernière étape est une mise en perspective des pratiques médico-psycho-sociales de la PMI avec les données disponibles. Il s’agit d’apprécier, en fonction de ces données, les améliorations nécessaires pour la poursuite des interventions.
En parallèle, un protocole d’évaluation du projet de santé publique sera construit.

Une démarche qui s’inscrit dans la coopération

Le Département souhaite que ce projet s’articule pleinement avec les politiques publiques menées sur le territoire et qu’il réponde aux préoccupations des usagers. C’est à ce titre qu’ont été intégrés à la démarche d’élaboration des temps de rencontre et d’échanges avec les partenaires institutionnels, les acteurs associatifs et les usagers.

Les partenaires communaux sont impliqués dans la démarche et représentés à travers la mobilisation des centres municipaux de santé.
Dans le cadre de ces travaux, la contribution des partenaires à la réflexion donne l’occasion de croiser les regards, de partager les enjeux de santé et de coordonner l’action territoriale.

Les premiers livrables

La première étape du projet, l’état des lieux, a abouti à l’écriture d’un document en deux volets qui apporte des éléments de connaissance sur la population potentiellement usagère de la PMI ainsi que sur les problématiques de santé qu’elle peut rencontrer. L’état des lieux propose aussi des illustrations sur les processus de travail mis en place par les professionnels de la PMI sur différentes thématiques et auprès de publics divers (documents téléchargeables ci-dessous).

Quelques constats

Au sein de la PMI, la réponse apportée présente des caractéristiques spécifiques :
- elle touche un large public : enfants, femmes enceintes, jeunes... mais aussi des publics très spécifiques, sans doute peu touchés par d’autres moyens : personnes vivants dans les campements « Roms », dans des structures d’accueil « spécifiques » : centres d’accueil de Demandeurs d’Asile, foyers… Le premier principe d’intervention de la PMI est l’universalisme proportionné ;
- la diversité des compétences qui constituent les équipes de PMI est un atout qui permet d’apporter une réponse aux particularités et spécificités des publics reçus. Le second principe d’intervention de la PMI est la prise en charge préventive globale ;
- la prise en compte du contexte est toujours intégrée à la construction de la réponse apportée, en vertu d’un troisième principe d’intervention, celui de la contextualisation du processus : à ce titre, la connaissance des ressources locales et donc des partenariats potentiels est essentielle. Elle se traduit de manière pratique par la mise en œuvre de collaborations avec les partenaires.

Le tableau socio-économique du territoire laisse apparaître des difficultés majeures s’agissant de nombreux indicateurs et déterminants de la santé comme le logement, l’emploi, le niveau d’études...

Ces indicateurs sont des signes visibles de la grande précarité qui touche les habitants de Seine-Saint-Denis, d’autant que pour beaucoup, ils sont cumulatifs. La complexité des problématiques plaide en faveur d’un accompagnement adapté de la population qui va demander plus de temps mais aussi s’appuyer davantage sur des partenariats opérationnels, en capacité d’intervenir de manière efficace en fonction de leur champ d’action.