Décembre 2017 - Un transfert de gestion pour le Parc de la Poudrerie

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

Le Département deviendra le 1er janvier 2018 gestionnaire du parc forestier de la Poudrerie pour une durée illimitée !

Le 21 décembre 2017, l’État, la Région, le Département de Seine-Saint-Denis, l’établissement public territorial Paris Terres d’Envol et les communes de Livry-Gargan, Vaujours, Sevran et Villepinte sont invités à participer à la signature officielle d’un protocole d’accord pour l’avenir du parc forestier de la Poudrerie.
Cet événement sera l’aboutissement d’une année décisive consacrée à pérenniser les modalités de gestion du parc et permettra de marquer le lancement de son projet d’avenir dès 2018 !

Le parc de la Poudrerie, reconnu pour son patrimoine naturel, historique et paysager au niveau national et européen au titre des sites Classés et de Natura 2000, est une propriété de l’État gérée depuis 2011 par le Département, avec une participation régionale aux dépenses de fonctionnement.

Pour garantir l’avenir de ce poumon vert, qui accueille plus d’un million de visiteurs par an, le transfert de gestion du parc de l’État au Département sera effectif au 1er janvier 2018 pour une durée illimitée. Le projet d’avenir proposé par le Département et sur lequel les collectivités se sont accordées en 2017 pourra donc être lancé : une enveloppe de 8,5 millions d’euros sur 5 ans y sera consacrée pour révéler un patrimoine unique, ouvrir le parc sur la ville et intensifier les usages.

4,8 millions d’euros seront consacrés au bâti du parc dont la valeur historique et patrimoniale sera valorisée. Avec le soutien financier de l’État, de la Région, de l’EPT Paris Terre d’Envol et des communes de Livry-Gargan et Vaujours, un premier programme de travaux urgents (2,5M€) sera engagé sur 3 bâtiments en péril : sécurisation du centre nature de Sevran et réfection de la grande Halle et du centre nature de Villepinte. Le Département assurera la maîtrise d’ouvrage unique de ces travaux dont les études techniques seront lancées dès 2018.

3,7 millions d’euros seront également consacrés aux aménagements dans le parc : reprise des entrées, nouvelles aires de jeux, parcours sportifs, remise en état signalétique et mobilier, etc..., financés à part égale par le Département et la Région.

Enfin, un Appel à Manifestation d’Intérêt sera lancé pour diversifier les modalités de valorisation du patrimoine bâti et développer de nouveaux services aux usagers tout en faisant évoluer le modèle économique du parc.

Une affaire à suivre...