Juin 2016 - Une convention pour la candicature aux JOP 2024

Publié le par

Mots-clés :

Envoyer par mail

Entre la Ville de Paris, le Département de Seine-Saint-Denis et les quatre Établissements Publics Territoriaux de Seine-Saint-Denis.

La construction métropolitaine a conduit, depuis plusieurs années, la Ville de Paris et les partenaires institutionnels de Seine-Saint-Denis à unir leurs forces pour un développement plus équilibré des territoires et pour résorber les fractures symboliques ou réelles qui peuvent exister entre ces deux territoires.

La candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 est une nouvelle étape de la construction du Grand Paris et un projet fédérateur pour les habitants. En ce sens, des choix structurants ont été faitsdans le projet Paris 2024 et laisseront un héritage durable. Le futur village des athlètes s’implanterait sur les communes de Saint-Denis, de l’Île-Saint-Denis et de Saint-Ouen, le centre et le village des médias sont prévus sur le site de Dugny-Le Bourget, la construction du centre aquatique est programmée à proximité du Stade de France. De plus, des infrastructures existantes comme le Stade de France ou les Parcs de Marville et Georges Valbon à La Courneuve sont valorisés dans la candidature. Si Paris est élu ville hôte, le projet olympique accélèrera la transformation de ce territoire en se traduisant de manière concrète par la construction de 5000 logements, l’amélioration du réseau de transports en commun, l’accélération de la transition écologique, la réduction des inégalités territoriales, la diminution des nuisances subies par les populations, la création de nombreux emplois et la consolidation de la cohésion sociale.

Au-delà de l’organisation même des Jeux, la candidature constitue déjà un formidable levier de développement pour ces territoires à travers des politiques publiques partagées. C’est pourquoi il est nécessaire de poursuivre et d’accélérer la coopération, au travers d’engagements concrets dans les domaines du sport, mais également de l’aménagement urbain, de la mobilité, de la culture, de l’éducation, de l’emploi et de l’insertion.

Cette convention entre la Ville de Paris, le Département de Seine-Saint-Denis, les Établissements Publics Territoriaux de Plaine Commune, de Paris Terres d’Envol, d’Est Ensemble et de Grand Paris – Grand Est doit permettre aux collectivités de mieux saisir les opportunités dont est porteuse la candidature de Paris aux Jeux de 2024 et de bâtir, dès aujourd’hui, un projet de territoire durable d’envergure métropolitaine pour améliorer le cadre de vie au bénéfice de toutes et tous.

Elle comprend 16 actions articulées autour de 4 objectifs :

Dynamiser le lien urbain entre Paris et la Seine-Saint-Denis :
-  donner un nouveau visage au canal Saint-Denis et faciliter la cohabitation entre ses différents usages,
-  se réapproprier la Seine en permettant la baignade et en aménageant les berges du fleuve,
-  créer de la continuité urbaine en requalifiant les Portes des Jeux en places métropolitaines,
-  réaménager la RN2 entre la Porte de la Villette et le Bourget en boulevard métropolitain,
-  renforcer les liens cyclables et piétonniers entre les territoires,
-  accélérer la mise en œuvre du prolongement du T8 et du T1.


Stimuler l’innovation technologique, sociale et environnementale :
-  viser l’exemplarité environnementale par des objectifs ambitieux notamment en matière d’économie circulaire et d’énergies renouvelables,
-  préparer et accompagner le tissu économique local à l’accueil des Jeux,
-  développer l’innovation sociale et technologique au sein des territoires.


Intensifier la pratique sportive pour tous :
-  élaborer un projet stratégique pour dynamiser le parc interdépartemental de Marville,
-  favoriser la pratique sportive au quotidien via le développement de rues sportives et l’aménagement de lieux sportifs innovants,
-  promouvoir le handisport et le sport adapté,
-  accueillir de nouveaux événements sportifs populaires à Paris et en Seine-Saint-Denis.


Mobiliser le monde culturel et la Génération 2024 :
-  rapprocher la jeunesse de Paris et de Seine-Saint-Denis via des rencontres entre assemblées de jeunes,
-  promouvoir et organiser des opérations culturelles partagées sur les canaux par exemple,
-  associer le monde universitaire à la candidature.


Tels sont les engagements concrets pris par les élus des collectivités signataires autour de la candidature de Paris 2024.
Les Jeux sont une opportunité pour ces deux territoires, dont une mobilisation commune est indispensable pour transformer l’essai.