L’Atlas des paysages de la Seine-Saint-Denis

Publié le par

Mots-clés : atlas du paysage Ville espaces verts paysage urbain

Initié en 2012, l’Atlas des paysages de la Seine-Saint-Denis sera disponible sous la forme d’un site internet à partir de mi 2019. Cet outil est le fruit d’une collaboration étroite entre les services de l’Etat et en particulier la DRIEE, le Département de la Seine-Saint-Denis et le CAUE93.

Issu d’un travail collaboratif mené dès 2012 sous forme de séminaires des paysages de la Seine-Saint-Denis, cette démarche s’est enrichie de différentes approches anthropologiques et paysagères afin d’obtenir un atlas sur mesure pour ce territoire urbain soumis à d’importants changements qui permette d’appréhender les perceptions des paysages par ceux qui les vivent.

Qu’est ce qu’un atlas des paysage ?

Un atlas des paysages est un outil de connaissances qui décrit la singularité des paysages, la façon dont ils sont perçus, et ses évolutions. Il s’agit d’un document « ressource », l’identification des unités paysagères et des dynamiques étant disponible pour toute approche territoriale ainsi que les enjeux paysagers partagés du territoire.

Ce document est appelé à évoluer, en fonction des dynamiques territoriales, mais aussi en fonction de l’évolution possible des enjeux paysagers qui, par leur caractère social et culturel, accompagnent les changements de la société.

Une approche anthropologique singulière de l’atlas de la Seine Saint Denis : paysages en récit

Qualifier la manière dont les paysages sont observés est complexe et l’analyse des perceptions des habitants est souvent absente des atlas des paysages. C’est ce qu’on voulu éviter le Département de la Seine-Saint-Denis et les services de l’Etat en lançant un programme de recherche anthropologique Paysages en récit dès le diagnostic de l’atlas.

Les résultats de ce programme permettent tout d’abord d’affirmer la notion même de paysage urbain en Seine-Saint-Denis. Ils évoquent plusieurs échelles d’appréciation du paysage :
- celle du grand paysage,
- celle des espaces verts,
- celle de l’eau dans la ville,
- celle du vécu (du quotidien dont les habitants sont les acteurs).

> lien vers le pdf LAA

Quatre unités paysagères en Seine-Saint-Denis

Une unité paysagère est l’unité élémentaire du découpage d’un territoire. Elle tire son identité de ses paysages, c’est-à-dire de sa géomorphologie, des éléments naturels ou bâtis, des activités mais aussi des perceptions et des représentations sociales qu’elle engendre. Les atlas de paysage s’inscrivent dans une vision dynamique en soulignant par unité, les enjeux paysagers associés.


Il importe de rappeler ici que :
- les découpages comprennent une part importante de subjectivité, mais tiennent compte de l’avis de nombreux partenaires
- le territoire évolue rapidement, les découpages définis en 2018 seront peut-être à re-questionner dans quelques années.

> Lien vers l’Atlas (à venir).