La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges

Publié le par Service Coopération territoriale

Mots-clés : gaspillage alimentaire collèges

Envoyer par mail

Une préoccupation de toutes et tous qui permet de réduire la production de déchets et la taxe de redevance qui en découle...

Le Département a engagé depuis deux ans une politique de réduction du gaspillage alimentaire dans les collèges. Après avoir réalisé un recensement des déchets alimentaires dans les 128 collèges du territoire, il équipe progressivement les collèges en tables de tri avec l’appui fort des Établissements Publics Territoriaux (EPT). Pour que ces installations fonctionnent, il a réalisé de nombreuses formations et a sensibilisé le public collégien au tri des déchets. Ces projets de lutte contre le gaspillage alimentaire peuvent s’inscrire dans une démarche de développement durable plus globale (le Département a déjà labellisé 42 établissements "éco-collège" avec l’association partenaire Terragir) ou amorcer une dynamique nouvelle dans l’établissement.
Ce travail est accompagné de la signature d’une convention avec le SYCTOM pour la période 2017 à 2019.

Aujourd’hui, 62 collèges sont équipés de tables de tri. Le Département est allé encore plus loin en concevant sa propre table de tri ergonomique pour réduire notamment les troubles musculo-squelettiques chez les agents.

Le constat est positif car grâce à l’installation de tables de tri, le gaspillage diminue dans les assiettes et les factures aussi. En effet, les établissements scolaires sont soumis dans certains EPT à une redevance spéciale. Cette démarche permet de valoriser de plus en plus de bio-déchets et ainsi réduire la taxe de la redevance spéciale sur l’enlèvement des déchets évaluée soit sur leur poids soit sur la fréquence de la collecte. Plus les bio-déchets sont triés plus la facture diminue.
L’objectif est qu’en 2020 les 128 collèges du territoire soient tous équipés de tables de tri.

En outre, d’autres pistes restent à explorer telles que l’ajustement des composants servis aux selfs, la réalisation de dons alimentaires, sous réserve que toutes les conditions de sécurité alimentaire soient garanties, ou encore l’utilisation de centrifugeuses pour mixer les fruits ou de tables de partage...