Universités européennes : 17 alliances sélectionnées, 16 établissements français engagés

Publié le par

Mots-clés : europe

Envoyer par mail
Imprimer

17 universités européennes représentant 114 établissements d’enseignement supérieur de 24 États membres ont été sélectionnées pour mettre en œuvre le nouveau concept d’universités européennes.

La Commission européenne a annoncé le 26 juin les noms des établissements d’enseignement supérieur de toute l’Europe qui participeront aux premières alliances entre « universités européennes ». Ces alliances ont pour objectif de promouvoir les valeurs européennes, de favoriser davantage la mobilité des étudiants, des enseignants et des personnels administratifs et techniques ainsi que de renforcer la compétitivité et la qualité de l’enseignement supérieur européen.

Sur 54 candidatures reçues, 17 universités européennes représentant 114 établissements d’enseignement supérieur de 24 États membres ont été sélectionnées à l’issue d’une évaluation effectuée par 26 experts externes indépendants, comprenant des recteurs, des professeurs et des chercheurs, nommés par la Commission.

Les universités européennes sélectionnées comprennent toutes sortes d’établissements d’enseignement supérieur de toute l’UE, des universités de sciences appliquées aux établissements supérieurs techniques, en passant par les écoles des beaux-arts et les universités polyvalentes et à forte intensité de recherche.

Les universités européennes deviendront des campus interuniversitaires au sein desquels étudiants, doctorants, personnel universitaire et chercheurs pourront évoluer sans heurts. Elles mettront en commun leur expertise, leurs plateformes et leurs ressources pour proposer des programmes d’étude ou des modules communs englobant diverses disciplines. Ces programmes seront très souples et permettront aux étudiants de personnaliser leur éducation, en choisissant quoi, où et quand étudier et obtenir un diplôme européen. Les universités européennes contribueront aussi au développement économique durable des régions dans lesquelles elles se situent, leurs étudiants travaillant main dans la main avec les entreprises, les autorités municipales, les universitaires et les chercheurs en vue de trouver des solutions aux problèmes rencontrés par leurs régions.

Dans le cadre du programme Erasmus+, Action clé 2 : "alliance de la connaissance", la commission met en disposition des alliances sélectionnés un budget total de maximum 85 millions d’euros au cours des trois prochaines années. Chaque alliance recevra jusqu’à 5 millions d’euros en vue de commencer à mettre en œuvre leurs plans et à préparer la voie à d’autres établissements d’enseignement supérieur de toute l’UE. Leurs progrès seront suivis de près.

Le premier appel à candidatures, ainsi que le deuxième, qui sera lancé à l’automne de cette année, testeront différents modèles pour mettre en œuvre le nouveau concept d’universités européennes et sa capacité à stimuler l’enseignement supérieur. Pour le prochain budget à long terme de l’UE sur la période 2021-2027, la Commission a proposé de déployer complètement les universités européennes dans le cadre d’Erasmus+, en s’appuyant sur un budget considérablement augmenté. Alors que certaines alliances ont un caractère exhaustif et couvrent la totalité des disciplines, d’autres mettent l’accent, par exemple, sur le développement urbain côtier durable, les sciences sociales ou encore la santé mondiale. Chaque alliance réunit en moyenne sept établissements d’enseignement supérieur de tous les pays d’Europe, ce qui donne lieu à des partenariats nouveaux. Cette diversité se retrouve dans la répartition des candidatures reçues de différents pays.

Pour en savoir plus sur la liste des alliances et des établissements sélectionnés

Source : Erasmus + et Commission Européenne