Appel à proposition de la Commission européenne - Prévenir et contrer la radicalisation violente

Publié le par Direction Europe et International

Mots-clés : europe

Envoyer par mail
Imprimer

Objectifs

* Freiner la radicalisation en milieu carcéral et probatoire, et supporter plus largement les efforts de réhabilitation et d’intégration ;

* Prévenir et contrer la radicalisation violente en soutenant les praticiens de première ligne au niveau local dans un cadre de coopération multi-agences ;

* Aborder les questions d’idéologie et de polarisation, en particulier au sein des groupes potentiellement vulnérables

Priorités

* Améliorer l’engagement communautaire (y compris avec des acteurs informels) et la coopération multi-agences sur la prévention et la lutte contre la radicalisation conduisant à l’extrémisme violent ;

* Soutenir les acteurs locaux, y compris les organisations à but non lucratif, en améliorant leurs connaissances et leur capacité à prévenir et à contrer la radicalisation. Compte tenu des vulnérabilités particulières des enfants et des jeunes, un soutien aux acteurs locaux s’adressant également à ces groupes serait particulièrement bienvenu

Parmi les actions financées

* Activités favorisant la mise en réseau, les partenariats public-privé, la confiance mutuelle, la compréhension et l’apprentissage, l’identification et la diffusion des bonnes pratiques et des approches novatrices au niveau de l’Union, les programmes de formation et d’échanges, les services de conseil personnalisés ainsi que l’organisation de séminaires et d’ateliers ;

* Activités visant à mieux faire connaître les politiques et priorités de l’Union en matière de lutte contre le terrorisme et de la radicalisation auprès des parties prenantes et du grand public. Cela peut comprendre l’organisation de manifestations telles que des conférences, séminaires, débats ou ateliers afin de favoriser une meilleure diffusion et sensibilisation aux politiques et actions pertinentes au niveau national ;

* Développement et diffusion de nouveaux modèles et méthodes et/ou déploiement de nouvelles technologies susceptibles d’être transférables à d’autres États membres, notamment des activités visant à tester et à valider les résultats de projets de recherche sur la sécurité financés par l’Union ;

* Développement et/ou mise en œuvre d’outils tels que le matériel d’apprentissage (électronique) ;

* Élaboration de leçons et de bonnes pratiques à partager au sein du réseau RAN ;

* Gestion du projet et évaluation des activités

* Durée initiale du projet : 24 mois ;

* Eligibilité :

- Être une personne morale ;
- Être : un organisme public, une entité privée sans but lucratif, une entité à but lucratif ;
- Être établi dans un État membre de l’Union européenne participant à l’instrument de police des FSI
- Une entité à but lucratif doit agir avec au moins un organisme public ;
- La demande doit être transnationale et impliquer au moins trois organisations établies dans trois États membres différents participant à l’instrument de police des FSI ;

Domaines concernés
Affaires sociales, Développement local, Justice - Securité,

Qui peut présenter sa candidature ?
Autorités locales et régionales, ONG de Développement, PME, Associations,

Régions
Union européenne

Etats éligibles : Etats membres de l’UE, à l’exception du Royaume-Uni et du Danemark

Date limite de dépôt des candidatures : 19 mars 2019

Référence de l’appel à projet : ISFP-2018-AG-CT-RAD

Vous pouvez envoyer vos questions à : HOME-ISF@ec.europa.eu

Lignes directrices (en anglais)
Cliquez ici

Autres documents de l’appel (en anglais)
Cliquez ici

DG HOME (en anglais)
Cliquez ici

Information + (en anglais)
Cliquez ici