Le dispositif "Accueil des Collégiens Temporairement Exclus" évolue

Publié le par Service Coopération territoriale

Mots-clés : education

Levier essentiel du Département dans la lutte contre le décrochage scolaire, ACTE évolue depuis septembre 2018...

Le dispositif d’accueil des collégiens exclus temporairement (ACTE) porté par les partenaires locaux (communes ou associations) existe depuis 2008 et représente un budget d’environ 670 000 € pour la collectivité. C’est l’une des actions phares du Projet Éducatif Départemental 2016-2020, politique éducative volontariste et ambitieuse de 7 millions d’euros en faveur de la réussite scolaire de tou.te.s les collégien.ne.s des collèges publics du territoire (https://seinesaintdenis.fr/Projet-educatif-departemental-13883.html).

L’objectif est de prévenir le décrochage scolaire, en permettant aux collégien.ne.s de rebondir pendant la période d’exclusion et en favorisant un retour serein et apaisé au sein de son établissement.

Le programme départemental, piloté avec la Direction des Services de l’Éducation Nationale (DSEN), propose un cadre d’accompagnement et des axes de développement de projets menés localement en direction des collégien.ne.s en situation d’exclusion temporaire.
Tous les partenaires locaux sont impliqués :
- les établissements scolaires, chefs d’établissement, personnels éducatifs…,
- les services « porteurs » du projet (associations ou services municipaux),
- les services municipaux susceptibles de participer pendant la période d’accueil des collégien.ne.s (services jeunesse, sports, culture, santé, logement…),
- les associations de prévention spécialisée,
- les associations susceptibles d’intervenir pendant l’accueil des collégien.ne.s (adultes relais, compagnies de théâtre, clubs sportifs, associations visant à l’éducation à la citoyenneté, etc.).

Chaque projet local est soumis pour validation au Conseil départemental et à la Direction des services départementaux de l’éducation nationale de Seine-Saint-Denis. Lors de la construction du projet, et tout au long de sa mise en œuvre, le Département accompagne les porteurs de projet pour veiller à ce que le cadre départemental soit respecté : soutenir la continuité éducative, soutenir l’apprentissage de la citoyenneté, favoriser la coéducation, aider l’élève à comprendre la sanction, faciliter le raccrochage scolaire par le sport...

Pour l’année scolaire 2018-2019, le Département a conçu avec la DSEN un renouvellement du plan d’animation départemental du dispositif ACTE. Il a pour objectif d’enrichir qualitativement le dispositif et de le faire évoluer pour améliorer encore la qualité des prises en charge des collégiens temporairement exclus. Ce plan d’action est soutenu par une subvention du Fonds Social Européen. Quatre leviers sont ainsi portés par le Département :

  • l’organisation de temps d’échanges de pratique entre les dispositifs locaux ;
  • des formations en lien avec les enjeux du dispositif , ouvertes aux équipes des collèges et des lieux d’accueil ACTE. Le Département finance des formations et des ateliers pratiques sur la justice scolaire et le développement de compétences psycho-sociales chez les collégiens : rôle de la sanction pour les collégien.ne.s, développement des pratiques de justice restaurative au sein des collèges, luttes contre le harcèlement scolaire, les méfaits du virilisme, le cyber-harcèlement, la prévention des risques des écrans, les outils de développement de l’intelligence émotionnelle des collégien.ne.s... Prochaines dates de formation :
    13 mars : la régulation de la colère chez l’adolescent
    03 avril après-midi et 19 avril après-midi : formations sur la sanction à l’école (Benjamin Moignard)
     ;
  • la mise en place de groupes de paroles entre les collégien.ne.s et leurs parents au sein des dispositifs locaux. Le Département finance la mise en place des groupes d’échange et l’animation est assurée par des psychologues cliniciens ;
  • la proposition de prise en charge de licences sportives par le Département pour des collégien.ne.s repéré.e.s par les dispositifs locaux.
    Le Département construit des partenariats avec l’Union national du sport scolaire et les clubs sportifs et associations sportives et entend développer les activités physiques pour les jeunes temporairement exclus (pratique au sein des dispositifs locaux ou par l’acquisition de licences). Il s’agit de donner du sens à la scolarité par des démarches d’éducation par le sport et de construire des débouchés pour les élèves en favorisant la poursuite d’activités sportives dans les clubs avec un projet éducatif adapté. Les licences sportives sont souscrites auprès de clubs de différentes disciplines présentant un projet éducatif en adéquation avec les besoins des élèves. Dans ce cadre, les élèves se verront proposer une pratique sportive hebdomadaire leur permettant d’acquérir des compétences sportives et relationnelles transférables au cadre scolaire. A titre d’exemple, les sports collectifs impliquent l’acquisition de règles de fonctionnement en groupe, le respect de l’adversaire et la performance collective.

Contacts pour plus de renseignements : Laura Couvé, chargée de projets territorial - climat scolaire et prévention du décrochage scolaire au 01.43.93.42.79, Fatima Laronde, assistante de gestion 01.43.93.69.85 ou Maïlys Gourier, cheffe du Service du Projet Éducatif et de la Jeunesse 01.43.93.82.80.