Le verdissement de la flotte automobile départementale...

Publié le par Service Coopération territoriale

Mots-clés : Développement durable mobilité durable politique environnemental environnement

Envoyer par mail
Imprimer

Pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de polluants produits par
les déplacements des agents...

Le Département est un acteur engagé de longue date dans les politiques en faveur du développement durable et de la protection de l’environnement.
Il s’est ainsi doté dès 2009 d’un Agenda 21, véritable outil stratégique qui a permis d’intégrer dans l’ensemble des politiques départementales les finalités du développement durable.
Cette démarche s’est poursuivie à travers l’adoption de plusieurs plans ambitieux pour lutter contre la pollution et ses effets sur la population et pour la préservation de l’environnement.

Dans ce cadre, le Département s’est engagé depuis 2013 à mettre en œuvre le verdissement de sa flotte automobile. Cette action se concrétise d’une part par le remplacement annuel des véhicules à motorisation thermique par des véhicules propres (électriques et hybrides) et d’autre part par la suppression progressive des véhicules à motorisation diesel.

Le service Gestion des véhicules de la direction des bâtiments et de la logistique du Département assure le portage et le suivi de ces projets et développe à ce titre, son action pour se positionner comme moteur sur le volet déplacement de l’éco-responsabilité.

Avec un budget de 500 k€ par an alloué au renouvellement des véhicules et l’aide consentie par l’Etat de 6 000 € par véhicule électrique dans le cadre du bonus écologique, le Département fait l’acquisition d’environ 30 véhicules propres tous les ans.
Grâce à ce rythme d’investissement volontariste et à un investissement complémentaire de 1 M€ en 2016, le taux des véhicules propres de la flotte est passé de 4 % en 2013 à 30 % en 2018.
Ainsi, au 31 décembre 2018, la flotte automobile du Département disposait de 225 véhicules propres dont 203 véhicules électriques et 22 véhicules hybrides, plaçant la collectivité en tête de ses homologues d’Ile-de-France et parmi les collectivités les plus en avant sur ce volet écologique au niveau national.

Le Département ne souhaite pas en rester là et s’est fixé comme objectif ambitieux de disposer d’une flotte de véhicules constituée à 50 % de véhicules propres d’ici 2021.
Ce choix écologique n’est pas anodin car il génère des charges importantes liées aux travaux d’électrification des sites pour la mise en place des bornes de recharge sur les sites centraux. Aussi, la location des batteries génère de nouvelles charges mais sont compensées par la baisse des consommations de carburant qui ont chuté de 39 % depuis 2013.

Favoriser des déplacements plus respectueux de l’environnement et de la santé des citoyens, tel est un des plans d’action pour la transition écologique que s’est fixé le Département. Il commence à déployer des véhicules électriques sur les sites extérieurs et ambitionne, dans un avenir à plus long terme, à mettre ses véhicules à la disposition des séquanodionysiens.